Soupe potimarron-pâtisson au poivre de Kampot

Je continue à explorer les épices rares et parfumées de la sélection de mesepices.com

J’aime beaucoup le poivre mais cela a pris du temps, essentiellement par méconnaissance. Comme beaucoup, j’ai longtemps consommé du poivre moulu ou de piètre qualité avant de découvrir qu’il existait une multitude de variétés et que le piquant n’était pas la seule saveur de cette épice. Je lui avais d’ailleurs consacré un article entier il y a quelques temps.

J’aime particulièrement le poivre dans les soupes car il amène du relief à ce plat. C’est donc naturellement que j’ai râpé (oui c’est un poivre long qui se râpe) du poivre de Kampot dans cette soupe de saison et j’ai vraiment beaucoup aimé. Sa saveur très subtile évoque le pain d’épices et c’est un anti-dépresseur et anti-inflammatoire natuel… Une recette d’automne donc !

Soupe potimarron-pâtisson au poivre de Kampot
Soupe potimarron-pâtisson au poivre de Kampot

La recette

Préparation : 10 mn ⎜ Cuisson : 30mn

Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 1 potimarron
  • 1 pâtisson
  • 2 pommes de terre moyennes
  • 50g de beurre (facultatif)
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 2 baies de poivre de Kampot (on appelle ça des chatons)
  • sel

Préparation :

Laver le potimarron et le pâtisson.

Dans le panier du cuit-vapeur, mettre le potimarron et le pâtisson entiers. Cuire 30 minutes (ou 15 minutes à l’autocuiseur). Les laisser refroidir.

Eplucher les pommes de terre. Les couper en gros morceaux. Les mettre avec le cube de bouillon dans une casserole avec 1/2 litre d’eau. Porter à ébullition et cuire 20 minutes.

Enlever la peau du potimarron et du pâtisson, les couper en 4. Retirer les graines.

Mettre la chair du potimarron, du pâtisson, les pommes de terre avec le bouillon de cuisson dans le bol du robot mixeur. Mixer finement.

Ajouter le beurre coupé en petits morceaux, saler un peu et râper le poivre de Kampot.

C’est prêt.

EnregistrerEnregistrer

Publications similaires

5 commentaires

  1. Bonjour! J’apprécie énormément vos recettes, généralement je suis à la lettre vos indications, mais là, par flemme, je me suis dit que j’allais tout mettre dans mon robot cuiseur sur le programme soupe, sans éplucher le patisson donc, juste coupé en morceaux (j’avais lu que la peau pouvait se consommer comme celle du potimarron) quelle erreur! Sa peau est restée dure comme tout à fait des granulés dans mon velouté. Pourtant le goût y est, subtil, délicat… je la referai en prenant le temps de suivre vos étapes c’est certain!

    1. Merci Annick pour ce retour d’expérience. En dehors du potimarron, je ne manage pas la peau des courges.
      J’espère que la prochaine tentative sera la bonne !
      Bonne journée 🙂

  2. Association intéressante que je vais essayer …avec quelques modif car n’ayant pas un immense cuit vapeur, impossible pour moi de cuire un potimarron et un pâtisson entiers à la vapeur ! Mais je pense qu’en les rôtissant au four en morceaux avant, ça n’en sera que meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *